Genesys Administrator, proprement

Et non, toujours pas de tuto SIP. Après tout, c’est mon blog alors je fais ce que je veux 🙂 Et surtout, je vais en profiter pour faire un petit tuto pour installer proprement ce composant pas forcément très original qu’est Genesys Administrator, mais qui propose ses petits pièges

Lire les pré-requis, toujours

Et oui, cela peut sembler tout bête, mais la plupart de mes soucis étaient dû à une lecture incomplète des pré-requis.
Genesys Administrator nécessite Microsoft IIS, ça on est d’accord. D’ailleurs si celui-ci est absent, l’installation s’interrompt avec une erreur.
Le problème est qu’elle peut très bien s’effectuer avec IIS mais sans les autres modules nécessaires. La conséquence ?
Genesys Administrator ne sera pas déclaré dans IIS et même si vous le déclarez “à la main”, pas forcément fonctionnel. Donc on coche bien les cases suivantes (cas d’une installation sous Windows Server 2012 R2) dans le Server Manager de Windows :
Roles :

  • Application Server [.NET Framework 4.5, Web Server (IIS) Support, Windows Process Activation Service Support (Select HTTP Activation]
  • File and storage Services [File Server]
  • Web Server (IIS) [Web Server [Common HTTP Features, Health and Diagnostics, Performance, Security, Application Development [.NET Extensibility 3.5, .NET Extensibility 4.5, ASP.NET 3.5, ASP.NET 4.5, ISAPI Extensions, ISAPI Filters]], Management Tools [IIS6 Management Compatibility]]

Features :

  • .NET Framework 3.5 Features [.NET Framework 3.5]
  • .NET Framework 4.5 Features [.NET Framework 4.5, ASP.NET 4.5, WCF Services [HTTP Activation, TCP Port Sharing]]
  • Windows Process Activation Service [Process Model, Configuration APIs]

Après avoir installé l’ensemble de ces composants, l’installation ET la déclaration de Genesys Administrator devrait être OK. Mais on ne va pas en rester là…

Windows Server 2012, 2016, …

Et oui, GA n’est pas spécialement jeune. Et la doc va donc bien vous expliquer comment l’installer sous Windows Server 20003 & 2008. Mais au-delà, pas de son, pas d’images.
Heureusement une autre documentation existe pour les versions 2012 et 2016 : https://docs.genesys.com/images/Repo/genadmin81dp.html
Vous retrouverez ici les pré-requis nécessaires, mais aussi les modifications à effectuer sur le fichier web.config après installation pour que tout se déroule bien.

Y a shall not pass

Bon votre GA est bien installé, tout est bien qui finit bien ?
Et bien… ça dépend.
Vous vous connectez avec le compte “default” : tout passe comme sur des roulettes
Vous vous connectez avec un autre compte Super Administrator :

C’est moche de se faire jeter de chez soi

Dans les faits c’est assez simple. Pour accéder à GA, votre compte doit avoir les privilèges nécessaires, ou être le fameux “default”. Mais pour affecter ces privilèges, il faut accéder à GA… Donc si vous n’avez pas le compte default, vous êtes dans une belle boucle.
Bien sûr, une solution existe. Vous pouvez désactiver temporairement cet accès via privilèges.

Pour cela,rendez vous dans l’application “default”, créez une section “security” et l’option “disable-RBAC” à “true”

RBAC : Role Based Access Control

Une fois cette option créée, vous pourrez vous connecter avec n’importe quel compte sur GA. Et ainsi :

1) Création d’un rôle avec affectation à un groupe d’accès qui va bien

2) Ajout des privilèges nécessaires pour l’accès (si vous ne les voyez pas, pensez bien à cocher “Genesys Administrator” en haut)

3) Sauvegarde et modification du réglage [security]disable-rbac à false. Et oui, je pense que vous ne voulez pas laisser tout le monde entrer sur votre GA tout beau 🙂

One SCS to rule them all

Maintenant que vous pouvez accéder à Genesys Administrator, à vous les joies de la création de campagne d’appels ou de LRG avec des assistants 🙂 (Dis Mr Genesys, ça arrive quand dans GAX ?)
Mais il vous manque peut-être quelquechose, la possibilité de voir l’état de vos applications et de les arrêter/démarrer.
Si c’est le cas, pensez simplement à ajouter dans l’application “default” (toujours elle) une connexion vers votre SCS.
Il vous suffira ensuite de vous connecter/déconnecter et tout ira bien 🙂

Voici pour ce tuto rapide, quand j’aurai le temps (plus de promesses) je rajouterai l’accès à la base de log, et la supervision de GA au sein de SCI/GA/GAX. De la supervisionception en gros 😉

Sources :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.